Le paysage éditorial de la science fiction et de la fantasy française : 2éme partie : Les Small press

Le paysage éditorial de la science fiction et de la fantasy française : 2éme partie : Les Small press

Les small press, dont certaines ont réussi grâce aux technologies d’impression à la demande ont réussi à acquérir un impressionnant catalogue, occupent une place de plus en plus importante dans le paysage éditorial des littératures de l’imaginaire en France. Certaines niches littéraires ont été ainsi sauvées de l’oubli comme curieusement toute la science fiction populaire. Je vous présente ici les plus importantes de ces maisons d’édition, celles qui malgré la crise économique et les aléas des modes éditoriales ont réussi à survivre à se développer. Car les small press connaissent une belle santé. Et je me restreint ici qu’aux éditeurs papier.

nestNestiveqnen

La plus ancienne de toutes ces petites maisons d’édition, elle a été fondée en 1997 pour publier principalement la revue Faéries, revue consacrée à la fantasy dont la publication s’est arrêtée en 2007. Mais Nestiveqnen a publié un certain nombre d’auteurs qui ont marqué de leur empreinte la fantasy française : Nicolas Cluzeau, Charlotte Bousquet (publiée depuis chez Mnémos), Philippe Monot, Fabrice Anfosso ou le prolifique Didier Quesne. Leur marque de fabrique était de publier une fantasy qui était à fois littéraire et populaire. Ils se sont mis en stand by en 2007 pour resurgir en 2011 et reprendre leurs activités interrompues.

Rivière Blanche

Cet éditeur a été fondé par Jean Marc Lofficier, connu pour présider aussi aux activités de Black Coat Press. Le but de Jean Marc était de retrouver l’esprit de la science fiction populaire française telle qu’elle a existé des années 50 jusqu’au milieu des années 90. Pour cela il s’est associé à Philippe Ward qui a su sélectionner des textes populaires de grande qualité. Dans la collection blanche se côtoie aussi bien des vétérans de la littérature populaire comme PJ Herault que des jeunes auteurs comme Thomas Géha, Jean Michel Archaimbault, Laurent Whale et bien d’autres encore. Rivière Blanche c’est aussi la collection noire consacrée à l’horreur qui a lancé David S Khara entre autre. La collection fusée elle publie des anthologies ainsi que des traductions d’auteurs britanniques et américains un peu oublié comme EC Tubbs ou Brian Stableford. Rivière Blanche c’est aussi une collection de vieux pulps européens (Baskerville) ou des réédition de comics populaire ( Hexagon). C’est la small press la plus dynamique et la plus prolifique actuellement.

griffeGriffes d’encre

Cette petite small press publie principalement des novellas et des anthologies. Sa ligne éditorial est : de la sf et de la fantasy avec une forte présence du réel. Mais curieusement sa meilleure vente est un “bug” calculé dans son catalogue : Loar de Loïc Henry, un space opera épique mêlant enjeux politiques et stratégie militaire et en même temps un grand livre univers. Cette maison d’édition a aussi publié Guillaume Suzanne, Eugene Kopp ou encore Maelig Duval pour la SF. En ce qui concerne la fantasy, ils se sont faits remarquer avec les romans de fantasy urbaine sombre de Li Cam.

Voy’el

Cette maison d’édition a été créée par Corinne Guitteau pour rééditer ses romans qui étaient épuisés. Mais bien vite elle en a ouvert les portes à d’autres auteurs. C’est ainsi que l’on a vu arriver Isabelle Wenta ou Cendrine N Williams. Voy’el a également réédité Le Neuvième Cercle de Jean Christophe Chaumette, un grand space opera guerrier, et l’auteur en a profité pour ajouter de nouveaux tomes à la série. Voy’el publie également des anthologie. Ils viennent de s’ouvrir au numérique et une nouvelle collection, E-Courts publiant des nouvelles en format électronique vient de voir le jour.

Actusf / Les trois souhaits

Actusf est un site internet populaire en France. Les administrateurs du site ont décidé de créer un label éditorial nommé Les Trois Souhaits où ils ont publié pas mal d’auteurs de SF Française : Laurent Genefort, Alain Damasio, Ayerdhal…. Ils ont surtout publié des novella, des recueils de nouvelles ou des anthologies. Ils ont créé aussi une collection d’oeuvres étrangères qui pour l’instant a accueilli des oeuvres peu connues de Georges RR Martin ou Robert Silverberg. ActuSF s’est aussi ouvert au numérique et publie des nouvelles à l’unité parues dans leurs anthologies ou recueils ainsi que éditions électroniques de romans publiés chez d’autres maison d’édition.

argArgemmios

Cette maison d’édition a été créée par l’écrivain Nathalie Dau pour publier d’une part des textes de fantasy extrêmement littéraire, de l’autre des textes de fantasy destinés aux enfants. Dans le domaine adulte Argemmios a publié une série d’anthologie basées sur les grandes mythologies classiques. L’éditeur a également accueilli des romans signés Charlotte Bousquet, Vivianne Etrivert ou Tony Beaufils.

Le Riez

Le Riez est un éditeur qui publie surtout des textes assez sombre. Ils se sont fait remarquer dès leur début en publiant le roman de Franck Ferric, “la loi du désert”, nominé pour plusieurs prix. Un autre roman a également eu très rapidement une excellente presse “Au sortir de l’Ombre” de Svyen, un roman de dark fantasy urbaine dans le Londres Victorien. Le Riez publie aussi les romans de fantasy de Valérie Simon ainsi que les thrillers fantastiques de Chritophe Nicolas. Le Riez a également créé une collection d’artbook narratif dont le plus beau fleuron est “memory of Retrocity”, un artbook à ambiance dieselpunk de Bastien Lecoufle.

criticLibrairie Critic

Cet éditeur est une émanation de la librairie rennaise du même nom. Ils se sont fixés pour but de publier des romans plutôt d’esprit pulp dans les domaines de l’imaginaire mais aussi du thriller. Et de fait leurs meilleures ventes sont les thrillers de David S Khara. Mais ils ont publié des romans de fantasy Thomas Géha et de Philip Ward et Sylvie Miller et de la science fiction par Laurent Genefort ou Laurent Whale.

Ad Astra

Cette petite maison d’édition a publié des romans de Laurent Whale et de Jeanne A Desbats. Mais ils se sont surtout fait remarquer avec la réédition d’un cycle de space opera de Christian Léourier. C’est une maison qui publie peu par manque de moyen mais qui a de nombreux projets.

malpMalpertuis

Ce petit éditeur a décidé de se positionner sur le créneau peu fréquenté du fantastique. Il publie une anthologie annuelle qui permettent de découvrir les jeunes auteurs qui sévissent dans le domaine de l’horreur et de la weird fiction. Mais Malpertuis c’est aussi trois collections. Une consacrée à des récits fin de siècle reprenant les codes des romans du 19éme, où l’on trouve les aventures du Club Diogène de Jérôme Sorre ou les pastiches de Harry Dickson de Brice Tarvel. Une collection consacrée au fantastique Lovacraftien et une collection principale qui publie des romans fantastique. Malpertuis publie notamment Jacque Fuentalba et Laurent Mantese.

Le panorama ne serait pas complet si nous ne citions pas les small press qui se sont spécialisées dans la fantasy urbaine et le fantastique horrifique comme le Chat Noir ou Le Petit Caveau (spécialisée en littérature vampirique). Citons également Le Carnoplaste, une initiative originale pour ressusciter un format oublié : le fascicule.

Les small press sont très dynamiques et il est quasiment impossible d’être exhaustif en la matière. Je me suis cantonné qu’aux éditeurs qui publient en format papier parce que le secteur du livre numérique voit depuis deux ans de nombreux projets se concrétiser mais il trop tôt pour faire un bilan de ces derniers.

Related Posts

The Real Manga Blues: A “Me and the Devil Blues” Review

The Real Manga Blues: A “Me and the Devil Blues” Review

What I’ve Really Learned from Science Fiction

What I’ve Really Learned from Science Fiction

Gunbuster: Adventures in Shonen Tropes

Gunbuster: Adventures in Shonen Tropes

Leave a Reply