La xénoécologie dans les bd de SF françaises : 2 incontournables

La bande dessinées est un médium qui a une place à part en France. Depuis 20 ans les planet opera écologiques ont un certain succès. Et dans ce domaine il y a deux séries incontournables.

Aldebaran-comic– Les mondes d’Aldébaran de Léo,

Ce n’est pas seulement une série mais plusieurs situées dans le même univers. La série mère, Aldébaran, racontait la vie des colons de la quatrième planète d’Aldébaran confronté à une série de catastrophe écologique. A cela se greffait une intrigue politique basée sur une critique de l’obscurantisme religieux. On avait une véritable exploration des écosystèmes de la planète que l’on visitait avec les héros jusqu’à la révélation finale.

C’est ensuite Betelgeuse où les héros de la première série vont renouer le contact avec les colons du système de Betelgeuse et vont découvrir une planète aux écosystèmes extrêmement dangereux et peut être faire un premier contact avec une espèce intelligente.

Dans Antarès, on retrouve certains des personnages des précédentes séries chargées d’aider une communauté à s’installer sur un monde d’Antarès. Mais ils découvrent que c’est une communauté religieuse plutôt obscurantiste et des problèmes d’ordre politiques et sociaux vont vite se faire jour. De plus la planète semble avoir un certain nombre de secret.

La quatrième série, les Survivants, met en scène d’autres personnages qui se retrouve pris au piège d’anomalies quantiques en explorant une planète. Il se retrouve errant de monde en monde au grès des anomalies et vont faire des rencontres avec des extraterrestres pas forcément tous amicaux. On s’éloigne de l’écologie pure des précédents volumes et ont flirte avec la xéno-ethnologie.

Mais Léo est également scénariste et a travaillé aussi sur la série Terres Lointaines où un jeune garçon part sur une planète du système d’Altaïr pour retrouver son père. Il va se lancer sur sa piste en parcourant les différents écosystèmes et en se trouvant aux prises avec les différents formes de vie de la planète.

le cycle de cyan– Le cycle de Cyann de Bourgeon et Lacroix.

Cyann est une jeune noble délurée de la planète Olh. Prise aux pièges des intrigues politiques elle va se trouver obligé de s’engager pour une expédition sur la planète voisine Ilho. Bien entendu elle va découvrir un certain nombre de chose qu’elle n’aurait pas dû découvrir et se retrouver au coeur des changements qui secouent l’empire.

Dans les volumes suivants elle visite diverses planètes. On sent fortement l’influence de Jack Vance et de Frank Herbert. Ecologie et ethnologie sont au coeur de cette série. On rajoute une intrigue spatio-temporelle qui a une importance également car l’héroïne peut voyager au coeur de réseau de portes de téléportation qui permettent de voyager à la fois dans le temps et l’espace, ce qui ne plait pas à tout le monde.

Related Posts

REVIEW: Marvel’s Agents of SHIELD (Somehow It Ended up Lame and Disappointing)

REVIEW: Marvel’s Agents of SHIELD (Somehow It Ended up Lame and Disappointing)

Battle Fever J! This Is Why I Love Japan (and You Should, Too)

Battle Fever J! This Is Why I Love Japan (and You Should, Too)

Man of Steel Is the Superman Film You’ve Been Waiting For, So Long as You Don’t Really Care About Women

Man of Steel Is the Superman Film You’ve Been Waiting For, So Long as You Don’t Really Care About Women

Leave a Reply