Les BD de fantasy en France

En France dans le domaine de la fantasy la BD a précédé de presque 10 ans la littérature. Et c’est dans les colonnes de Métal Hurlant que tout commence.

C’est là que le scénariste Jodorowski associé au dessinateur Arno font vivre les aventures de Alef Tau. Ce récit de fantasy initiatique mêlé de mysticisme et de philosophie humaniste (c’est du Jodorowski), relate les aventures d’Alef Tau, un jeune garçon privé de membres. Et au cours de la quête qui fera de lui un sage, il rencontrera des épreuves mystiques qui lui permettront de retrouver ses membres perdus.

C’est aussi dans les colonnes de Métal que va s’illustrer le dessinateur Jean Claude Gal. Associé à Jean Pierre Dionet au scénario, il va notamment donner vie au cycle d’Arn, l’histoire d’un homme devenu un conquérant dans un univers de fantasy antique. Le tout servi par un magnifique dessin en noir et blanc.

Mais l’œuvre majeure de la fantasy des années 80, c’est la Quête de l’Oiseau du Temps. Une grande saga où un groupe d’aventuriers partent à la recherche de l’Oiseau du Temps pour sauver leur monde et éviter l’éveil du dieu maléfique Ramor.

La suite c’est dans les années 90 qu’elle s’inscrit grâce à deux éditeurs : Delcourt et Soleil. Delcourt lance sa collection Terres de Légendes dans laquelle on trouver des série comme Le Serment de l’Ambre de Contremarche ou encore le Roi Cyclope d’Isabelle Dethan.

Mais ce sont surtout les éditions Soleil qui ont marqué les lettres de noblesse de la fantasy. C’est surtout Arleston dont j’ai déjà parlé qui a amené cette orientation chez l’éditeur. D’autres scénariste comme Jean Luc Istin, Dominique Latil ou encore Nicolas Jarry vont vite s’y illustrer.

Dominique Latil associé à Philippe Pellet puis à Tierr va donner vie à la saga des Guerriers. L’histoire d’un guerrier humain dans un monde où son espèce vit dans des réserves qui doit s’associer et faire confiance des individus d’autres peuples pour partir à la recherche d’un remède pour sauver les siens et aussi pour trouver des terres pour lui permettre de les émanciper. Une série malheureusement arrêtée après sept épisodes mais qui vaut les détour.

Nicolas Jarry et Jean Luc Istin se sont associés sur Les Brumes d’Asceltis, un saga de fantasy certes très classiques mais avec des races pas forcément courantes en fantasy et sans véritables humains. Un groupe d’aventuriers essaye d’empêcher le réveil d’un dieu ancien. Ils rencontrent de nombreux peuples aux mœurs diverses lors de leur voyage Soleil c’est aussi Didier Crisse. Ce scénariste et dessinateur même s’il est plus connu pour son travail sur la série de SF Kookabura a produit plusieurs séries de fantasy. Sa première œuvre L’Epée de Cristal était d’ailleurs une BD de Fantasy. Mais on lui doit chez Soleil des bande dessinées de fantasy mythologiques comme Atalante où il fait un sort à la mythologie grecque, Luuna où il évoque les mythes des amérindiens des plaines et Ishanti, une série basée sur l’Egypte antique et Canari, une série où il est question de l’Amérique du Sud précolombienne.

Aujourd’hui l’éditeur se lance dans une fantasy encore plus classique avec les Elfes, Les Nains ou encore les Maîtres Inquisiteurs.

Il nous faut également évoquer les Chroniques de la Lune Noire. Cette énorme saga commencée à la fin des années 80 continue encore aujourd’hui. Elle est due au scénariste François Froideval, connu précédemment pour son parcours dans le milieu du jeu de rôle. Après avoir collaboré avec la revue Casus Belli, il quitte la France pour les USA où il devient un collaborateur de TSR. Il fait entre autre jouer une campagne se déroulant dans un empire gouverné par l’empereur Wishméril qui était également le personnage qu’il jouait dans une campagne menée par Gary Gygax. Il a reprit ce personnage et nous découvrons son ascension de simple aventurier à empereur. Il sera accompagné d’une galerie de personnage haut en couleur qui lui serviront de compagnons.

Autre série qui a marqué l’histoire de la fantasy, Gorn de Tiburce Oger. Le héros Gorn aurait tout pour être un héros classique de fantasy, mais il se fait tuer dès le premier épisode de la série et revient ensuite sous la forme d’un fantôme.

Related Posts

Histoire de la fantasy française

Histoire de la fantasy française

Les nouvelles small press

L’année 2015 en prix

L’année 2015 en prix

Leave a Reply